Je voeu la fin de la faim.

Monde 611 fois21 solution(s)1 abonné
0
Anonyme 0 Pts. AllWeWish a répondu le

MielRwanda-V4

Du blé pour la fin de la faim

L’article 25 de la Déclaration Universelle des droits l’Homme rappelle le droit de manger à sa faim que chacun devrait avoir.

Pourtant aujourd’hui plus de 900Millions de personnes souffrent encore de sous-alimentation dans le monde alors que des solutions existent, au delà de l’aide d’urgence, pour lutter contre les causes de la faim, au quotidien. Ce sont ces solutions que nous avons tenté de réunir ici.

Mais qu’est-ce-que la faim?

Famine et sous-alimentation

La distinction est-elle indispensable, si les deux réalités sont inadmissibles ? Elle est utile pour les institutions internationales et les ONG, comme peut l’être l’échelle de Richter pour évaluer l’importance d’un séisme.

D’après la FAO (Agence des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture), la famine est évoquée quand la faim met les vies directement en danger et la sous-alimentation quand l’homme n’a pas la possibilité de satisfaire ses besoins alimentaires. C’est le « directement » qui porte la nuance car la sous-alimentation entraîne des carences qui affaiblissent l’organisme et le rendent vulnérable à la moindre infection, à la plus bénigne maladie…

La malnutrition? Toujours d’après la FAO, elle « se réfère aussi bien à la sous-alimentation (carence alimentaire) qu’à la suralimentation (apports alimentaires excessifs par rapport aux besoins énergétiques). »

Nous entendons ici « la fin de la faim » comme la fin des famines et de la sous-alimentation. Les premières solutions permettent de lutter et de sauver des vie dans l’urgence. Les autres s’attaquent aux causes du problème global car empêcher la sous-alimentation, c’est aussi diminuer le risque de famines.

Géographie de la faim dans le monde

FAO carte de la faim dans le monde 2010

Cette carte de la FAO, également disponible en pdf, indique bien que l’Afrique est la principale victime de la faim. Lutter contre la sous-alimentation dans le monde, c’est donc aussi lutter pour le développement du continent Africain.

Je vœu comprendre la mondialisation de l’alimentation.

Les causes de la faim dans le monde

Les causes de la faim dans le monde sont nombreuses et souvent interdépendantes. Elles sont présentées ici de manière simplifiée, dans une sorte d’arbre des problèmes:

Les causes de la faim dans le monde via AllWeWish

Expliqué et documenté dans « Je voeu les causes de la faim dans le monde », cet arbre doit nous permettre de rassembler et présenter les solutions concrètes que chacun peut mettre en oeuvre en Occident pour éradiquer la faim dans le monde. D’autres solutions destinées à nos lecteurs du Sud seront rassemblées progressivement dans…

Un chef d’Etat africain vœu nourrir son peuple.
Un citoyen africain vœu nourrir sa famille.

* Je pourrais un peu me rassurer

Evolution de la proportion de la population mondiale sous alimentéeLa FAO indique les progrès déjà réalisés. Nous sommes de plus en plus nombreux sur terre et, en proportions, de moins en moins à souffrir de la faim depuis les années 70.Cependant, cette diminution en proportions ralentit depuis les années 90 et, comme l’indique la FAO, « une baisse du pourcentage des affamés peut masquer une augmentation de leur nombre. En effet, les pays en développement en tant que groupe ont vu augmenter leur nombre d’affamés (de 827 millions en 1990-92 à 906 millions en 2010). »En outre, ces 906 millions d’affamés représentant 15% de la population mondiale sont encore très loin des objectifs du millénaires fixés par l’ONU pour 2015 (dans 4 ans seulement): « Réduire de moitié, entre 1990 et 2015, la proportion de la population qui souffre de la faim », à savoir l’amener à 10%.

* Je pouvais compter sur l’aide d’urgence

Assurée par plusieurs ONG et par le Programme Alimentaire Mondiale, elle permet de sauver des vies (C’est heureux) « Par exemple, le PAM fournit des repas à près 20 millions d’enfants dans les écoles chaque année. Ces repas encouragent les familles à maintenir leurs enfants à l’école et les aident ainsi à construire un meilleur futur. Les enfants qui n’ont pas faim se concentrent mieux sur leurs études… »

Pourtant, le budget du Programme Alimentaire Mondiale est passé de 6 à 2,8 Milliards « parce que les pays riches ne payent plus leurs cotisations. » (Jean Ziegler). En parallèle, l’augmentation des prix des denrées alimentaires, expliquée ailleurs, amplifie la réduction des moyens sur le terrain.

Je peux toujours faire un don contre la faim

…et encore croire en l’aide d’urgence! Chaque euro correspond à une semaine d’alimentation pour un écolier. Et oui, avec 52EUR, je peux en nourrir un pendant un an!

Je voeu faire un don contre la faim.

Je peux toujours signer pour dire que ça me révolte !

Si j’estime qu’il est intolérable que près d’1 milliard de personnes dans le monde souffrent de faim chronique, je peux exhorter les gouvernements à accorder « la priorité absolue à l’éradication de la faim dans le monde jusqu’à ce que cet objectif soit atteint! »

Je voeu signer contre la faim dans le monde.

Agir pour l’accessibilité économique,

Il semble difficile d’agir sur l’accroissement des population et sur l’amélioration de la qualité de la demande dans les pays en cours de développement. A mon niveau, je peux pourtant avoir une grande influence sur les autres facteurs qui influencent l’offre et la demande.

* Je peux agir sur la demande alimentaire

Acheter moins de nourriture

En résistant au marketing de la distribution ou en évitant de l’affronter. Et si j’ai quand-même craqué, je peux faire en sorte de moins jeter pains, légumes et produits laitiers… Ce sera bon pour la demande alimentaire mondiale mais aussi pour mon portefeuille!

Je voeu consommer moins de nourriture.

Manger moins de viande

…mais de la meilleure ! Sans forcément devenir végétarien, je dois me rappeler qu’un kilo de bœuf a demandé entre 10 et 17 kg de céréales pour être produit.

La chance, c’est que les quantités de viande consommées baissent en France depuis une quinzaine d’année (si l’on exclut les plats préparés). Les différentes crises sanitaires (vaches folles, fièvre aphteuse…) ont eu progressivement raison du goût pour la viande. Néanmoins, ces informations ne concernent que la moyenne. Si la fédération des viandes françaises déplore les 20% de Français qui ne mangent « pas assez de viande », elle ne dit rien des 20% qui en mange certainement de trop. Je peux y penser si je suis un fan d’orgies viandeuses en saison de barbecues…

Pour manger moins de viande ou devenir végétarien, les légumes ne suffisent pas! AllWeWish rassemble des alternatives riches en fer et/ou en protéines dans un autre article…

Je vœu manger moins de viande.
Je vœu manger équilibré.

Manger des insectes

Les insectes sont très riches en protéines, en minéraux et en vitamines. Ils sont aussi les meilleurs transformateurs de calories végétales en calories animales. On en consomme un peu partout dans le monde mais de moins en moins:

« Nous soutenons cette pratique avant qu’il ne soit trop tard. Car elle s’affaiblit en raison de l’influence des cultures occidentales. Cette nourriture est pourtant plus riche en protéines que la plupart des animaux. Notre rôle est de promouvoir cette gastronomie et de lutter contre la vision qui considère que l’entomophagie est un tabou. » (Paul Vantomme, spécialiste à la FAO dans Rue89)

Je voeu manger des insectes.

Diminuer l’intérêt et la valeur des agrocarburants

manger ou conduire
A l’heure où plus de 10% de la demande d’alimentation est déjà utilisée pour le transport et où l’on annonce la fin du pétrole, oui, il faudra choisir! Et si je voeu la fin de la faim dans le monde, le choix peut être rapide! AllWeWish a rassemblé des solutions (souvent confortables) dans deux voeux assez proches:

Je vœu me passer d’une voiture.
Je vœu consommer moins de carburant.

Lutter contre la spéculation

Une taxe sur les transactions financières est souvent évoqué comme moyen de lutte contre la spéculation. En prélevant un petit pourcentage des opérations, elle doit les rendre moins rentables, même juste un peu moins rentables. D’après le PSE, « un taux extrêmement bas de seulement 0.05% suffit à générer 200 milliards d’Euros » et d’après Jacques Diouf, directeur de la FAO, une aide de 44 milliards de dollars par an suffirait pour l’aide au développement de l’agriculture. A l’heure où Sarkozy et Merkel se sont engagés pour une taxe sur les transactions financières, je peux toujours donner ma voix à la solution.

Je voeu une taxe sur les transactions financières.

Il existe pourtant d’autres moyens pour lutter contre la spéculation. Cette spéculation est opérée par les institutions financières, banques et fonds d’investissement. Pour se protéger de la variation des cours, les multinationales ayant un business réel n’ont d’autres solutions que de fixer leurs prix de vente et d’achat dans le temps. Elles le font aussi au travers du libre marché.

Là, le lecteur devrait voir apparaître, les premières solutions pour lutter contre la spéculation… AllWeWish en a déjà rassemblé quelques unes dans un autre article:

Je voeu du rendement.

Pour spéculer, les banques n’ont pas seulement besoin de capitaux. Elles ont aussi besoin de main d’oeuvre et d’éminences grises. Ces compétences pourraient être mises à profit pour construire un monde meilleur. AllWeWish a également rassemblé des solutions pour permettre au lecteur de regarder ses enfants dans les yeux.

Je voeu changer de travail.

* Je peux agir sur l’offre alimentaire

Devenir agriculteur

Un vœu lourd de sens et de conséquences, un grand bon en avant pour me rapprocher de la nature mais aussi pour augmenter l’offre alimentaire de qualité.

Je voeu devenir agriculteur bio.

Jardiner

En préférant les plantes alimentaires aux plantes ornementales, je peux commencer à me nourrir sans plus dépendre de l’offre (et de la demande extérieure).

Si je décide de transformer ma pelouse en potager, pour ma santé, pour ma planète mais aussi pour mon portefeuille et mon temps libre… autant le faire de façon bio!

Je voeu jardiner bio.

L’association a également rassemblé des solutions pour un jardin consommant moins d’eau. C’est encore une occasion de dépenser moins et de passer moins de temps à arroser.

Je voeu jardiner sans eau.

…et ce n’est pas parce que je n’ai pas de jardin que je ne peux pas jardiner!

Je voeu jardiner sans jardin.

Diminuer les coûts de production

Bien entendu, si je décide de me passer d’une voiture ou de consommer moins de carburant, je diminue aussi la demande de pétrole et les coûts de production de l’agriculture industrielle. En matière d’alimentation, je peux aller plus loin et peut-être plus simplement. Comment ? En encourageant les agriculteurs à en finir avec leur dépendance aux engrais et aux pesticides, en consommant bio !

Je voeu consommer bio.

L’autre grand pouvoir que je possède pour améliorer l’offre alimentaire et encourager l’agriculture bio réside dans mon pouvoir d’investissement. En utilisant l’argent que j’ai de coté, je peux financer la filière bio, les producteurs mais aussi les petits épiciers!

Je voeu investir dans le bio.

Diminuer la concurrence déloyale

Elle tient de plusieurs décisions politiques et des négociations tenues dans le cadre de l’OMC, pourtant, à mon niveau, je peux donner aux agriculteurs européens les moyens de s’en passer.

A nouveau, en consommant et en investissant dans le bio, je les encourage à continuer ou à se convertir à une agriculture à plus haute valeur ajoutée. Cette plus haute valeur ajoutée permettra aux politiques de diminuer les subventions qui financent finalement les achats d’engrais, de pesticides et la grosse industrie chimique.

Je voeu consommer bio.
Je voeu investir dans le bio.

*Je peux augmenter les salaires du Sud

En plus de pouvoir agir sur l’offre et la demande, je peux agir sur les salaires du Sud. En consommant équitable, je donne plus de moyens aux petits agriculteurs et aux petites coopératives du Sud pour se développer. En effet, grâce aux filières équitables, ils profitent deux fois plus des ventes et gagnent de quoi nourrir leur famille, envoyer leurs enfants à l’école et réinvestir dans les outils de productions…

Je voeu consommer équitable.

Comme pour le bio, la façon dont j’investis mon argent peut également encourager la filière équitable en lui donnant les moyens de se développer.

Je voeu investir dans le micro-crédit.
Je voeu investir dans l’équitable.

Agir pour l’accessibilité physique,

Vu d’Europe, il peut sembler difficile d’améliorer l’accès à l’alimentation des pays du Sud. Cet accès et les infrastructures dont il dépend tient avant tout à des décisions politiques locales et on ne peut a priori pas faire grand chose pour lutter contre l’urbanisation non plus.

Pourtant, les projets ne doivent pas nécessairement être pharaoniques pour changer la vie d’un village. De nombreuses ONG œuvrent à l’équipement et à la formation des populations locales pour leur permettre de produire elles-mêmes ce dont elles ont besoin pour vivre.

Ces ONG et d’autres luttent également sur place pour le droit au sol que méritent les ruraux… Indirectement ce droit au sol peut également les encourager à résister à l’appel des villes.

* Je peux développer les infrastructures

Soutenir les associations et les ONG

Partir à la découverte d’autres cultures pour les aider au Sud. Installer des pompes à eau, construire des marchés et des entrepôts…

Je voeu participer à un projet humanitaire.

Si partir m’est impossible, je peux également me rendre utile en Europe (et pas seulement en aidant AllWeWish) ! Je peux aussi devenir bénévole dans des associations et des ONG :

En Belgique, Caritas cherche par exemple des vendeurs et des promoteurs pour sa campagne de septembre et des aides administratives pour son siège de Bruxelles ; Oxfam des vendeurs pour tenir ses magasins toute l’année ; le CNCD des organisateurs d’évènement et des animateurs…

Je voeu devenir bénévole.

Si je n’ai pas de temps mais de l’argent, je peux également en donner un peu pour participer au développement des infrastructures dans les pays du Sud… Caritas, Oxfam et le CNCD n’en auront jamais de trop pour développer leurs activités de développement au Sud

Je voeu faire un don pour le développement.

Je peux également laisser une partie de mon patrimoine pour améliorer la vie dans les pays pauvres, quand la mienne se termine… (ex : Caritas, CNCD)

Je voeu léguer pour le développement.

Même si je n’ai pas d’argent, je peux récolter des fonds en organisant une fête ou en préférant des dons pour le développement à des cadeaux peu utiles à Noël ou à mon anniversaire.

Je vœu organiser une fête.

Je peux également contribuer au développement du Sud, en faisant des cadeaux à mes proches.

Je vœu des idées cadeau.

Associations, ONG,
aidez-nous à vous aider !
Vous oeuvrez pour le développement de l’Afrique et de ses infrastructures? Remplissez notre questionnaire Google ou contactez-nous par email ou par téléphone pour ajouter vos réalisations et vos besoins à nos solutions… et vous aider à réaliser plus de voeux!

Créer ma propre association

AllWeWish a déjà reçu ce vœu d‘une famille belge qui désire aider un village au Burkina Faso et s’y installer. Je peux proposer des solutions supplémentaires, ou demander le contact à AllWeWish…

Je voeu pouvoir créer une ASBL en Belgique pour pouvoir développer notre projet d’aide aux habitants du Burkina Faso.

*Je peux m’engager pour le droit au sol…

L’association a commencé à rassembler des initiatives et des solutions pour permettre à chacun de lutter pour le droit au sol.

Je voeu que chacun aie le droit de cultiver sa terre.

* Je peux influencer l’urbanisation

En plus de m’engager pour le droit au sol, j’ai d’autres moyens d’influencer l’urbanisation. Quand ils n’y sont pas forcés par le politique, les habitants des campagnes migrent vers les villes à la recherche d’une vie meilleure. Pour ralentir l’urbanisation, je peux améliorer le niveau de vie en campagne en consommant équitable.

Je voeu consommer équitable.

En matière de consommation équitable, je peux également penser à la consommation des autres et faire des cadeaux doublement utiles :

Je voeu des idées cadeaux.

Une autre façon d’encourager la filière consiste à utiliser l’un de mes autres grands pouvoirs économiques et à investir dans l’équitable :

Je voeu investir dans l’équitable.

Pour un accès économique et physique à l’alimentation, en même temps

* Je peux agir pour un monde plus propre

La pluie qui ne tombe pas du tout ou pas au bon moment ou celle qui tombe trop ont des conséquences dramatiques sur les récoltes. Elles font baisser les quantités et augmenter les prix et détruisent parfois les infrastructures. Le dérèglement climatique ne va pas arranger les choses et les premiers touchés seront les plus pauvres de l’humanité. Pourtant, à mon niveau, je peux lutter contre ce dérèglement.

Je voeu un monde plus propre.

* Je peux agir pour la Paix dans le monde

Quand ils ne les tuent pas, les guerres civiles et les conflits armés privent  les petits agriculteurs de leurs terres et de leurs récoltes, détruisent les moyens de production ou empêchent de les utiliser… La première cause des famines est due à l’homme et à son avidité. Pourtant à mon niveau, je peux aussi m’engager et lutter pour la fin des conflits et un monde sans guerre…

Je voeu la paix dans le monde.

* Je dois transmettre

Bien entendu, ces changements d’habitude semblent n’être qu’une goutte d’eau dans un océan de 7 milliards d’êtres humains. Pourtant, et c’est déjà quelques chose, les consommateurs qui font tourner la planète se retrouvent principalement dans nos pays occidentaux (les Etats-Unis, l’Europe, la Japon…) et l’Océan n’est déjà plus qu’une mer de 900 millions d’individus…

En adoptant ces différents changements, pas forcément tous, ceux dont je me sens capable, et en les expérimentant au quotidien, je pourrai convaincre mes proches de me suivre. Si j’en convaincs 5, et qu’à son tour chacun d’entre eux en convainc 5 et ainsi de suite, nous serons rapidement nombreux à changer le monde, à rejoindre ceux qui le font déjà. Nous serons passés de la goutte d’eau au petit ruisseau…

Je voeu savoir pourquoi il faut le dire.

21 solutions

0
AllWeWish 2.49K Pts.
Incontournable

Je dois transmettre

Bien entendu, ces changements d’habitude semblent n’être qu’une goutte d’eau dans un océan de 7 milliards d’êtres humains. Pourtant, et c’est déjà quelques chose, les consommateurs qui font tourner la planète se retrouvent principalement dans nos pays occidentaux (les Etats-Unis, l’Europe, la Japon…) et l’Océan n’est déjà plus qu’une mer de 900 millions d’individus…

En adoptant ces différents changements, pas forcément tous, ceux dont je me sens capable, et en les expérimentant au quotidien, je pourrai convaincre mes proches de me suivre. Si j’en convaincs 5, et qu’à son tour chacun d’entre eux en convainc 5 et ainsi de suite, nous serons rapidement nombreux à changer le monde, à rejoindre ceux qui le font déjà. Nous serons passés de la goutte d’eau au petit ruisseau…

Je voeu savoir pourquoi il faut le dire.

AllWeWish a répondu le
0
AllWeWish 2.49K Pts.
Avec beaucoup de temps

Je peux devenir agriculteur

Pour agir sur l’accessibilité économique.

En augmentant l’offre, je ferai baisser les prix sur le libre marché.

Un vœu lourd de sens et de conséquences, un grand bon en avant pour me rapprocher de la nature mais aussi pour augmenter l’offre alimentaire de qualité.

Je voeu devenir agriculteur bio.

AllWeWish a répondu le
0
AllWeWish 2.49K Pts.
Sans argent

Je pourrais un peu me rassurer

 

La FAO indique les progrès déjà réalisés. Nous sommes de plus en plus nombreux sur terre et, en proportions, de moins en moins à souffrir de la faim depuis les années 70.Cependant, cette diminution en proportions ralentit depuis les années 90 et, comme l’indique la FAO, « une baisse du pourcentage des affamés peut masquer une augmentation de leur nombre. En effet, les pays en développement en tant que groupe ont vu augmenter leur nombre d’affamés (de 827 millions en 1990-92 à 906 millions en 2010). »En outre, ces 906 millions d’affamés représentant 15% de la population mondiale sont encore très loin des objectifs du millénaires fixés par l’ONU pour 2015 (dans 4 ans seulement): « Réduire de moitié, entre 1990 et 2015, la proportion de la population qui souffre de la faim », à savoir l’amener à 10%.

AllWeWish a répondu le
0
AllWeWish 2.49K Pts.
Incontournable

Je peux jardiner

Pour agir sur l’accessibilité économique.

En augmentant l’offre ou en diminuant ma demande, je ferai baisser les prix sur le libre marché.

En préférant les plantes alimentaires aux plantes ornementales, je peux commencer à me nourrir sans plus dépendre de l’offre (et de la demande extérieure).

Si je décide de transformer ma pelouse en potager, pour ma santé, pour ma planète mais aussi pour mon portefeuille et mon temps libre… autant le faire de façon bio!

Je voeu jardiner bio.

L’association a également rassemblé des solutions pour un jardin consommant moins d’eau. C’est encore une occasion de dépenser moins et de passer moins de temps à arroser.

Je voeu jardiner sans eau.

…et ce n’est pas parce que je n’ai pas de jardin que je ne peux pas jardiner!

Je voeu jardiner sans jardin.

AllWeWish a répondu le
0
AllWeWish 2.49K Pts.
Sans argent

Je pouvais compter sur l’aide d’urgence

Assurée par plusieurs ONG et par le Programme Alimentaire Mondiale, elle permet de sauver des vies (C’est heureux) « Par exemple, le PAM fournit des repas à près 20 millions d’enfants dans les écoles chaque année. Ces repas encouragent les familles à maintenir leurs enfants à l’école et les aident ainsi à construire un meilleur futur. Les enfants qui n’ont pas faim se concentrent mieux sur leurs études… »

Pourtant, le budget du Programme Alimentaire Mondiale est passé de 6 à 2,8 Milliards « parce que les pays riches ne payent plus leurs cotisations. » (Jean Ziegler). En parallèle, l’augmentation des prix des denrées alimentaires, expliquée ailleurs, amplifie la réduction des moyens sur le terrain.

AllWeWish a répondu le
0
AllWeWish 2.49K Pts.
Incontournable

Je peux diminuer les coûts de production

Pour agir sur l’accessibilité économique

En diminuant les coûts, je ferai baisser les prix.

Bien entendu, si je décide de me passer d’une voiture ou de consommer moins de carburant (d’autres solutions présentées ici), je diminue aussi la demande de pétrole et les coûts de production de l’agriculture industrielle. En matière d’alimentation, je peux aller plus loin et peut-être plus simplement. Comment ? En encourageant les agriculteurs à en finir avec leur dépendance aux engrais et aux pesticides, en consommant bio !

Je voeu consommer bio.

L’autre grand pouvoir que je possède pour améliorer l’offre alimentaire et encourager l’agriculture bio réside dans mon pouvoir d’investissement. En utilisant l’argent que j’ai de coté, je peux financer la filière bio, les producteurs mais aussi les petits épiciers!

Je voeu investir dans le bio.

AllWeWish a modifié la solution le
0
AllWeWish 2.49K Pts.
Avec un peu d'argent

Je peux toujours faire un don contre la faim

…et encore croire en l’aide d’urgence! Chaque euro correspond à une semaine d’alimentation pour un écolier. Et oui, avec 52EUR, je peux en nourrir un pendant un an!

Je voeu faire un don contre la faim.

AllWeWish a répondu le
0
AllWeWish 2.49K Pts.
Incontournable

Je peux augmenter les salaires du Sud

Pour agir sur l’accessibilité économique

En plus de pouvoir agir sur l’offre et la demande, je peux agir sur les salaires du Sud. En consommant équitable, je donne plus de moyens aux petits agriculteurs et aux petites coopératives du Sud pour se développer. En effet, grâce aux filières équitables, ils profitent deux fois plus des ventes et gagnent de quoi nourrir leur famille, envoyer leurs enfants à l’école et réinvestir dans les outils de productions…

Je voeu consommer équitable.

Comme pour le bio, la façon dont j’investis mon argent peut également encourager la filière équitable en lui donnant les moyens de se développer.

Je voeu investir dans le micro-crédit.
Je voeu investir dans l’équitable.

AllWeWish a répondu le
0
AllWeWish 2.49K Pts.
En quelques clics

Je peux toujours signer pour dire que ça me révolte

Si j’estime qu’il est intolérable que près d’1 milliard de personnes dans le monde souffrent de faim chronique, je peux exhorter les gouvernements à accorder « la priorité absolue à l’éradication de la faim dans le monde jusqu’à ce que cet objectif soit atteint! »

Je voeu signer contre la faim dans le monde.

AllWeWish a répondu le
0
AllWeWish 2.49K Pts.
Incontournable

Je peux agir pour l’accessibilité physique

Vu d’Europe, il peut sembler difficile d’améliorer l’accès à l’alimentation des pays du Sud. Cet accès et les infrastructures dont il dépend tiennent avant tout à des décisions politiques locales et on ne peut a priori pas faire grand chose pour lutter contre l’urbanisation non plus.

Pourtant, les projets ne doivent pas nécessairement être pharaoniques pour changer la vie d’un village. De nombreuses ONG œuvrent à l’équipement et à la formation des populations locales pour leur permettre de produire elles-mêmes ce dont elles ont besoin pour vivre.

Ces ONG et d’autres luttent également sur place pour le droit au sol que méritent les ruraux… Indirectement ce droit au sol peut également les encourager à résister à l’appel des villes.

AllWeWish a répondu le
0
AllWeWish 2.49K Pts.
Incontournable

Je peux agir pour l’accessibilité économique

Il semble difficile d’agir sur l’accroissement des population et sur l’amélioration de la qualité de la demande dans les pays en cours de développement. A mon niveau, je peux pourtant avoir une grande influence sur les autres facteurs qui influencent l’offre et la demande. Ces solutions sont également présentées dans cette liste.

AllWeWish a répondu le
0
AllWeWish 2.49K Pts.
Avec un peu d'argent

Je peux développer les infrastructures

en soutenant les associations et les ONG de multiples façons

Partir à la découverte d’autres cultures pour les aider au Sud. Installer des pompes à eau, construire des marchés et des entrepôts…

Je voeu participer à un projet humanitaire.

Si partir m’est impossible, je peux également me rendre utile en Europe (et pas seulement en aidant AllWeWish) ! Je peux aussi devenir bénévole dans des associations et des ONG :

En Belgique, Caritas cherche par exemple des vendeurs et des promoteurs pour sa campagne de septembre et des aides administratives pour son siège de Bruxelles ; Oxfam des vendeurs pour tenir ses magasins toute l’année ; le CNCD des organisateurs d’évènement et des animateurs…

Je voeu devenir bénévole.

Si je n’ai pas de temps mais de l’argent, je peux également en donner un peu pour participer au développement des infrastructures dans les pays du Sud… Caritas, Oxfam et le CNCD n’en auront jamais de trop pour développer leurs activités de développement au Sud

Je voeu faire un don pour le développement.

Je peux également laisser une partie de mon patrimoine pour améliorer la vie dans les pays pauvres, quand la mienne se termine… (ex : Caritas, CNCD)

Je voeu léguer pour le développement.

Même si je n’ai pas d’argent, je peux récolter des fonds en organisant une fête ou en préférant des dons pour le développement à des cadeaux peu utiles à Noël ou à mon anniversaire.

Je vœu organiser une fête.

Je peux également contribuer au développement du Sud, en faisant des cadeaux à mes proches.

Je vœu des idées cadeau.

ou en créant ma propre association

AllWeWish a déjà reçu ce vœu d‘une famille belge qui désire aider un village au Burkina Faso et s’y installer. Je peux proposer des solutions supplémentaires, ou demander le contact à AllWeWish…

Je voeu pouvoir créer une ASBL en Belgique pour pouvoir développer notre projet d’aide aux habitants du Burkina Faso.

AllWeWish a modifié la solution le
0
AllWeWish 2.49K Pts.
Incontournable

Je peux acheter moins de nourriture

Pour agir sur l’accessibilité économique.

En diminuant la demande alimentaire, je diminuerai les prix sur le libre marché.

En résistant au marketing de la distribution ou en évitant de l’affronter. Et si j’ai quand-même craqué, je peux faire en sorte de moins jeter pains, légumes et produits laitiers… Ce sera bon pour la demande alimentaire mondiale mais aussi pour mon portefeuille!

Je voeu consommer moins de nourriture.

AllWeWish a répondu le
0
AllWeWish 2.49K Pts.
Reformulation (précision)

Je peux m’engager pour le droit du sol

L’association a commencé à rassembler des initiatives et des solutions pour permettre à chacun de lutter pour le droit au sol.

Je voeu que chacun aie le droit de cultiver sa terre.

AllWeWish a répondu le
0
AllWeWish 2.49K Pts.
Incontournable

Je peux manger moins de viande

Pour agir sur l’accessibilité économique.

En diminuant la demande, je ferai baisser les prix des denrées alimentaires sur le libre marché

Je peux manger moins de  viande mais de la meilleure ! Sans forcément devenir végétarien, je dois me rappeler qu’un kilo de bœuf a demandé entre 10 et 17 kg de céréales pour être produit.

La chance, c’est que les quantités de viande consommées baissent en France depuis une quinzaine d’année (si l’on exclut les plats préparés). Les différentes crises sanitaires (vaches folles, fièvre aphteuse…) ont eu progressivement raison du goût pour la viande. Néanmoins, ces informations ne concernent que la moyenne. Si la fédération des viandes françaises déplore les 20% de Français qui ne mangent « pas assez de viande », elle ne dit rien des 20% qui en mange certainement de trop. Je peux y penser si je suis un fan d’orgies viandeuses en saison de barbecues…

Pour manger moins de viande ou devenir végétarien, les légumes ne suffisent pas! AllWeWish rassemble des alternatives riches en fer et/ou en protéines dans un autre article…

Je vœu manger moins de viande.
Je vœu manger équilibré.

AllWeWish a répondu le
0
AllWeWish 2.49K Pts.
Reformulation (précision)

Je peux peut-être même influencer l’urbanisation

En plus de m’engager pour le droit au sol, j’ai d’autres moyens d’influencer l’urbanisation. Quand ils n’y sont pas forcés par le politique, les habitants des campagnes migrent vers les villes à la recherche d’une vie meilleure. Pour ralentir l’urbanisation, je peux améliorer le niveau de vie en campagne en consommant équitable.

Je voeu consommer équitable.

En matière de consommation équitable, je peux également penser à la consommation des autres et faire des cadeaux doublement utiles :

Je voeu des idées cadeaux.

Une autre façon d’encourager la filière consiste à utiliser l’un de mes autres grands pouvoirs économiques et à investir dans l’équitable :

Je voeu investir dans l’équitable.

AllWeWish a répondu le
0
AllWeWish 2.49K Pts.
Incontournable

Je peux manger des insectes

Pour agir sur l’accessibilité économique.

En diminuant la demande en viande et en céréales, je ferai baisser les prix des denrées alimentaires sur le libre marché.

Les insectes sont très riches en protéines, en minéraux et en vitamines. Ils sont aussi les meilleurs transformateurs de calories végétales en calories animales. On en consomme un peu partout dans le monde mais de moins en moins:

« Nous soutenons cette pratique avant qu’il ne soit trop tard. Car elle s’affaiblit en raison de l’influence des cultures occidentales. Cette nourriture est pourtant plus riche en protéines que la plupart des animaux. Notre rôle est de promouvoir cette gastronomie et de lutter contre la vision qui considère que l’entomophagie est un tabou. » (Paul Vantomme, spécialiste à la FAO dans Rue89)

Je voeu manger des insectes.

AllWeWish a répondu le
0
AllWeWish 2.49K Pts.
Reformulation (élargissement)

Je peux agir pour un monde plus propre

Pour agir en même temps sur l’accessibilité économique et sur l’accessibilité physique

La pluie qui ne tombe pas du tout ou pas au bon moment ou celle qui tombe trop ont des conséquences dramatiques sur les récoltes. Elles font baisser les quantités et augmenter les prix et détruisent parfois les infrastructures. Le dérèglement climatique ne va pas arranger les choses et les premiers touchés seront les plus pauvres de l’humanité. Pourtant, à mon niveau, je peux lutter contre ce dérèglement.

Je voeu un monde plus propre.

AllWeWish a répondu le
0
AllWeWish 2.49K Pts.
Incontournable

Je peux diminuer l’intérêt et la valeur des agrocarburants

Pour agir sur l’accessibilité économique.

En diminuant la demande en céréales, je ferai baisser les prix.

 


A l’heure où plus de 10% de la demande d’alimentation est déjà utilisée pour le transport et où l’on annonce la fin du pétrole, oui, il faudra choisir! Et si je voeu la fin de la faim dans le monde, le choix peut être rapide! AllWeWish a rassemblé des solutions (souvent confortables) dans deux voeux assez proches:

Je vœu me passer d’une voiture.
Je vœu consommer moins de carburant.

AllWeWish a répondu le
0
AllWeWish 2.49K Pts.
Reformulation (élargissement)

Je peux agir pour la paix dans le monde

Pour agir à la fois sur l’accessibilité économique et sur l’accessibilité physique

Quand ils ne les tuent pas, les guerres civiles et les conflits armés privent  les petits agriculteurs de leurs terres et de leurs récoltes, détruisent les moyens de production ou empêchent de les utiliser… La première cause des famines est due à l’homme et à son avidité. Pourtant à mon niveau, je peux aussi m’engager et lutter pour la fin des conflits et un monde sans guerre…

Je voeu la paix dans le monde.

AllWeWish a répondu le
0
AllWeWish 2.49K Pts.
Incontournable

Je peux lutter contre la spéculation alimentaire

Pour agir sur l’accessibilité économique

En luttant contre la spéculation, je ferai peut-être baisser les prix et je les stabiliserai à coup sûre! 

Une taxe sur les transactions financières est souvent évoquée comme moyen de lutte contre la spéculation. En prélevant un petit pourcentage des opérations, elle doit les rendre moins rentables, même juste un peu moins rentables. D’après le PSE, « un taux extrêmement bas de seulement 0.05% suffit à générer 200 milliards d’Euros » et d’après Jacques Diouf, directeur de la FAO, une aide de 44 milliards de dollars par an suffirait pour l’aide au développement de l’agriculture. A l’heure où Sarkozy et Merkel se sont engagés pour une taxe sur les transactions financières, je peux toujours donner ma voix à la solution.

Je voeu une taxe sur les transactions financières.

[vimeo https://vimeo.com/68580854]

 

Il existe pourtant d’autres moyens pour lutter contre la spéculation. Cette spéculation est opérée par les institutions financières, banques et fonds d’investissement. Pour se protéger de la variation des cours, les multinationales ayant un business réel n’ont d’autres solutions que de fixer leurs prix de vente et d’achat dans le temps. Elles le font aussi au travers du libre marché.

Là, le lecteur devrait voir apparaître, les premières solutions pour lutter contre la spéculation… AllWeWish en a déjà rassemblé quelques unes dans un autre article:

Je voeu du rendement.

Pour spéculer, les banques n’ont pas seulement besoin de capitaux. Elles ont aussi besoin de main d’oeuvre et d’éminences grises. Ces compétences pourraient être mises à profit pour construire un monde meilleur. AllWeWish a également rassemblé des solutions pour permettre au lecteur de regarder ses enfants dans les yeux.

Je voeu changer de travail.

AllWeWish a modifié la solution le
×

Connexion

Je peux m’abonner à ce voeu

Je peux toujours partager ce voeu autour de moi

Mes amis ont peut-être des solutions à partager ici.

Je dois toujours y croire

Pour me convaincre, AllWeWish rassemble les miracles sur Pinterest.

Je peux recevoir le guide pratique de désobéissance économique

Vous trouvez que le monde va mal?
Vous craignez que l'avenir soit pire?
Vous pensez ne rien pouvoir faire?

Vous voulez agir pour un monde meilleur?
Vous êtes déjà en marche vers un monde meilleur?
Vous voulez convaincre les autres de se mettre en marche?

Inscrivez-vous
et recevez notre guide pratique de désobéissance économique en pdf!

En avant!

Auteur ou écrivain?

Je peux soutenir AllWeWish

Ce projet me semble utile? Je peux le soutenir et assurer sa gratuité en donnant 1, 5 ou 10 euros.

TOP
BUG