40 viewsavoirJe voeuTemps
0
Vivre Plus Longtemps comme Fauja Singh avec AllWeWish - Des Reves Les Solutions pour Une Revolution

Fauja, marathonien et centenaire

La vie et l’espérance ici

Depuis la révolution industrielle, l’espérance de vie a fortement augmenté dans les pays occidentaux. A titre d’exemple, en Belgique, un homme né entre 1880 et 1890 pouvait espérer vivre 43 ans, une femme 46 ans alors qu’un enfant né aujourd’hui devrait atteindre l’âge de 80 ans. Et pourtant certains craignent une baisse de cette espérance. Aux Etats-Unis, le Ministère de la Santé s’inquiète du problème de poids rencontré par un nombre grandissant d’Américains. Une mauvaise hygiène de vie, conjuguant surconsommation et manque d’exercice font apparaître de nouvelles maladies.

La vie semble injuste

Depuis le début des statistiques, l’écart entre hommes et femmes a grandi certainement soutenu par les conditions de travail mais aussi de nouvelles habitudes de vie (tabac et autres). En Belgique, il est passé de 3 ans à la fin du 19ème siècle à presque 7 ans au début des années 90. Depuis, comme une conséquence de la libération en cours, cet écart s’amenuise progressivement.

La vie est injuste

A l’opposé des 80 années estimées par l’OMS, l’espérance de vie en Afrique noire allait de 40 ans en Sierra Leone à 55 ans au Bénin pour les enfants nés en 2006. D’après les spécialistes, les causes de cet écart découlent d’abord des conflits chroniques dont souffre la partie la plus peuplée du continent et ensuite du Sida. Nous n’avons pas encore reçu de voeux « de vivre plus longtemps » de la part d’Africains, pourtant certaines des Idées proposées pour « Je voeu la paix dans le monde » peuvent déjà contribuer à augmenter l’espérance de vie en Afrique.

Les causes

Après ces trois constats, il reste à voir quelles sont les principales causes de mortalité pour pouvoir s’en préserver. En Belgique, l’Institut National des Statistiques nous informe des causes de décès en 1999. On peut s’étonner de l’absence de chiffres plus récents alors que les chiffres du chômage, par exemple, sont eux disponibles chaque trimestre. Ces données sont certainement plus faciles à traiter et la priorité est donnée aussi aux préoccupations des citoyens. Aujourd’hui, le quidam semble plus inquiet pour son boulot et sa pension que pour sa santé (en France, en Belgique)

En France et en Belgique, les principales causes de mortalité sont les suivantes: les morts naturelles d’abord: les maladies cardiovasculaires, les cancers et les autres maladies respiratoires. Suivent ensuite les morts non naturelles qui regroupent, entre autres, les accidents et les suicides.

Pour la santé

* Je peux la garder

En vivant sainement et en diminuant les risques d’accidents.

Je voeu rester en bonne santé.

* Je peux guérir

Des milliers d’infirmiers, d’infirmières, de doctoresses et de docteurs soignent des malades. Des milliers de chercheurs travaillent à trouver de nouveaux traitements. S’ils ne suffisent pas, il reste d’autres possibilités.

Je voeu retrouver la santé.

Pour la sécurité

* Je peux éviter les accidents

Il y a de nombreuses façons de gérer et diminuer les risques. AllWeWish les récolte…

Je voeu éviter les accidents.

Pour le moral

* Je peux me sentir bien

Satisfaire mes besoins et diminuer voire éviter le stress…

Je voeu du bien-être.

* Je peux même être heureux

Prendre encore un peu plus de recul par rapport à mes besoins et jouir de chaque instant.

Je voeu être heureux.